Rapport de stage

Le rapport de stage est à remettre 18 semaines après la date de début, dans le cas d’un stage à temps plein, et 6 semaines après les 360 premières heures en stage, dans le cas d’un stage à temps partiel.

Les objectifs du rapport de stage

Le rapport de stage est un moyen de vérifier l’atteinte des objectifs généraux des stages. Il doit être synthétique, bien documenté et maintenir un regard critique et objectif tout en restant scientifique et professionnel. L’étudiant doit y montrer son évolution au cours du stage. Lorsque des employeurs demandent un rapport pour leurs propres besoins, ce dernier peut être mis en annexe du rapport de stage de la maîtrise.

Le contenu du rapport de stage

Les rapports des stages 1 et 2 (ENV7501 et ENV8501) comportent des similitudes de contenu.

Le rapport de stage doit comprendre :

  • Page de présentation (modèle de page titre et d’identification de stage)
  • Identification du stage*
  • Table des matières
  • Liste de tableaux
  • Liste des figures
  • Liste des acronymes, sigles
  • Résumé du stage
  • Mots clé (minimum de 8 mots clés)
  • Introduction
  • Bilan de stage (environ 6 pages)
  • Bilan des acquis professionnels sur le stage (environ 2 pages)
  • Section de contenu scientifique: Spécifique à ENV 7501 (environ 7 pages) ; Spécifique à ENV 8501 (environ 20 pages)
  • Conclusion générale
  • Bibliographie
  • Annexes, s’il y a lieu

*Identification du stage : doit inclure le titre du stage, le nom de l’organisme d’accueil, les dates de début et de fin du stage (prévues initialement et réelles), le nom du professeur responsable des stages, celui du tuteur ou de la tutrice ainsi que le nom du superviseur ou de la superviseure de stage, le nom de l’étudiant et celui des autres participants le cas échéant, ainsi que les noms d’autres personnes-ressources éventuellement impliquées dans le stage. Il est important de bien identifier le titre ou le rôle de chacun afin de faciliter le traitement du rapport par le secrétariat du programme.

Les trois grandes sections du rapport de stage sont les suivantes :

  • Bilan de stage
  • Bilan des acquis professionnels
  • Aspect scientifique et/ou technique

Le bilan du stage porte sur l’intervention et le mandat de l’étudiant dans un milieu donné. Cette mise en contexte permet au lecteur de se situer et de comprendre ce que l’étudiant a fait et pourquoi, ainsi que de vérifier ce qu’il a compris à travers le mandat qui lui a été confié. Ce bilan doit préciser comment s’est déroulée cette intervention et quelles conclusions générales s’en dégagent. Le bilan de stage inclut :

  • Présentation du lieu de stage : L’historique, organigramme, description des acteurs (leur rôle ainsi que leurs relations), lien avec l’environnement et la place qui lui est accordé ainsi que les enjeux environnementaux auxquels l’organisation fait face. Ces données formelles de l’organisation peuvent être disponibles : sous forme de documents internes, sur le site internet ou auprès des employés
  • Problématique générale: La problématique est la mise en perspective de l’ensemble des liens qui existent entre les faits, les acteurs et les composantes d’un problème donné. Elle s’élabore autour de la question principale, des questions, hypothèses et des lignes d’analyse que l’étudiant souhaite aborder et qui permettront de replacer le thème de son travail dans un contexte particulier. La recension des écrits permet de colliger les informations nécessaires à la compréhension du problème. L’utilisation de références scientifiques ou issue de la littérature grise (rapport technique de l’organisation par exemple) est nécessaire à cette étape. Le contexte de votre réflexion en lien avec la question environnementale sur laquelle vous travaillez pour l’organisation devrait être présenté.
  • Problématique spécifique : La problématique spécifique précise de façon plus concrète ce que l’étudiant effectuera spécifiquement lors de son stage. Les questions, hypothèses, mandats auxquels l’étudiant tentera de répondre devront être clairement exposés.
  • Modification du mandat et de l’échéancier : La description des différentes étapes du stage et des modifications du mandat originel du stage, identification des facteurs ayant eu un impact sur l’échéancier initial (pourquoi et comment).
  • Bilan des conditions d’accueil : L’identification des points forts et des améliorations potentielles quant aux ressources matérielles et humaines fournies. Étant donné le contexte particulier des relations de travail, cette critique peut être adressée confidentiellement au professeur responsable des stages et à l’agente de stage.

Le bilan des acquis professionnels constitue une réflexion objective et critique sur le stage. Il doit montrer dans quelle mesure l’étudiant a atteint les objectifs professionnels fixés en début de stage. Il peut faire part de son auto-évaluation. L’étudiant pourra également traiter des acquis qui n’ont pas été identifiés avant le stage, s’il y a lieu. Les aspects suivants pourraient être inclus dans le bilan des acquis professionnels :

  • Objectifs personnels, degré d’atteinte, autres compétences acquises
  • Bilan et réflexion: le but est de voir si l’étudiant a du recul face à son terrain de stage. Un bilan sur ce que le stage a inspiré à l’étudiant comme réflexions, notamment sur l’évolution de sa performance comme professionnel et des perspectives qu’il entrevoit, les compétences nécessaires à la réalisation de mandats similaires, le marché du travail et ses attentes, les dynamiques de relations de travail, etc.
  • Bilan critique : Souligner votre contribution pour l’avancement des pratiques courantes en terme d’environnement dans l’entreprise.
  • Démontrer la capacité de réseautage au sein de l’organisme d’accueil.

Le contenu scientifique/technique présentera les aspects suivants:

  • Spécifique à ENV 7501 (environ 7 pages) : Le rapport est enrichi d’un contenu documenté sur le travail effectué, du contexte du stage et de la méthodologie utilisée durant le stage. Le recours aux références scientifiques et grises est requis (articles scientifiques, rapports techniques, études de cas produites par l’organisme d’accueil, etc…). Les objectifs spécifiques seront présentés ainsi que les résultats obtenus. Une dimension critique portant sur le sujet doit être incluse.
  • Spécifique  à ENV 8501 (environ 12-15 pages) : Le rapport de stage est enrichi d’une section plus substantielle. Il doit comprendre une partie introductive, les objectifs, les hypothèses s’il y a lieu, la méthodologie utilisée, les résultats obtenus, une discussion et une conclusion accompagnée de recommandations. Une dimension critique portant sur le sujet doit être incluse. Le recours aux références scientifiques et grises est requis (articles scientifiques, rapports techniques, études de cas produites par l’organisme d’accueil, etc…).
La forme du rapport de stage et procédure de dépôt

Le nombre de pages est laissé à la discrétion de l’étudiant – stagiaire, mais le programme estime que 15 pages (sans les annexes) est un bon repère pour le rapport de stage 1, et 20 pages pour le rapport de stage 2. Le rapport de stage est considéré comme un effort de synthèse et des rapports de plus de 50 pages avant annexes ne seront pas acceptés.

Les normes de présentation du rapport de stage peuvent être consultées ici . L’impression recto-verso est fortement recommandée.

L’UQAM a également à votre disposition un gabarit dans lequel les marges, la police, la numérotation des pages…sont déjà prédéfinies

La procédure de dépôt d’un rapport de stage est détaillée ici .

La procédure d’évaluation

Les rapports de stage sont évalués par le professeur responsable des stages et le tuteur de l’étudiant. Ils doivent comporter les éléments décrits à la section 2. Le contenu d’un rapport de stage et être conformes aux normes de présentation exigées par l’UQAM.

Les critères d’évaluation portent sur :

Le fond  : clarté, synthèse, cohérence dans la structure et l’articulation des parties du travail; connaissance de la documentation pertinente; niveau de compréhension du mandat, de la problématique et du contexte du stage; approche personnelle et critique; méthodologie appropriée; cohérence et rigueur dans l’argumentation et le traitement des sources et des données ainsi que dans l’analyse des résultats et de leur interprétation.

  • La forme : clarté et précision du titre; utilité du résumé; structure formelle : introduction, chapitres, titres, sous-titres, bibliographie, annexes, etc.;
  • La qualité du français et le style : orthographe, syntaxe, transitions, etc.;
  • La présentation matérielle : papier, dactylographie, illustrations, tableaux, etc.;
  • Le développement des aspects professionnels : valeur de l’analyse réflexive et pertinence de l’examen critique relatifs à la nature du projet, méthodologie scientifique utilisée et à la réalisation du travail effectué; le retour sur les objectifs fixés en début de stage; la qualité de l’auto-évaluation du stagiaire; la qualité de l’analyse de l’expérience de stage et du milieu; l’esprit critique démontré, le respect des échéances dans le dépôt et les corrections.

Les rapports de stage sont notés sous la forme de mentions, soit : excellent, très bien, bien ou échec. Cette mention est le résultat de la synthèse des notes des deux évaluateurs (dans le cas de modifications majeures, la note n’est pas attribuée). La note est officialisée après le dépôt des corrections demandées à l’étudiant.

Les deux correcteurs ont un mois pour communiquer leur évaluation du rapport au secrétariat qui les transmettra à l’étudiant lorsque les deux évaluateurs auront remis leurs commentaires.

En cas de corrections mineures, l’étudiant a 1 mois pour effectuer les modifications demandées et déposer son rapport corrigé.

En cas de corrections majeures, l’étudiant a 3 mois pour déposer un rapport corrigé en tenant compte des remarques qui lui auront été faites. Il ne peut pas y avoir de modifications majeures suite à un premier dépôt ayant reçu des modifications majeures (la tutrice, le tuteur de l’étudiant doit certifier que les modifications ont été effectuées).

La confidentialité

Le rapport de stage, une fois approuvé, est public et pourra être consulté par toute personne qui en fera la demande, sauf pour toute partie dont l’étudiant, qui en est l’auteur, aura signalé l’aspect confidentiel (Règlement 8, art. 11.2.5)

Institut des sciences de l’environnement (ISE)

Une unité multidépartementale et multifacultaire qui anime la vie académique et coordonne la concertation interdisciplinaire, dans un esprit d’ouverture, de collégialité et de liberté académique.

Coordonnées

Institut des sciences de l’environnement
Pavillon Président-Kennedy
Local PK-2610
201, avenue du Président-Kennedy
Montréal (Québec)  H2X 3Y7